Retourner au début
Mise en Orbite du Crowdfunding dans

IPSA ONE - Orbital Nano Experiments.

En savoir plus
Ipsa One, Orbital Nano Experiments, est une association constituée d’une soixantaine d’étudiants soutenus par 3 enseignants-chercheurs de
l’Institut Polytechnique des Sciences Avancées.
Nous sommes tous unis autour d’une passion : l’Espace.

Notre projet

Pourquoi One ?

Ipsa One est née d’un défi que nous nous sommes lancés il y a maintenant 3 ans : envoyer nos propres
nano-satellites dans l’espace.
Un travail de longue haleine d’autant plus que nous tenons à ce que le projet soit conçu entièrement
par et pour des étudiants !
En développant notre projet en Open Source, nous nous inscrivons dans un esprit de démocratisation de l’espace.

En autonomie pure, notre équipe travaille tous les jours à faire de cet objectif une réalité.
Du financement jusqu’au système de propulsion, nous couvrons tous les aspects de cette aventure spatiale
qui ne fait que commencer !

Un CubeSat ?

Oui, un CubeSat… de 3 unités plus exactement. Un CubeSat, c’est un nano-satellite constitué de cubes de 10x10cm que l’on peut empiler les uns sur les autres.
Aujourd’hui, on compte quelques centaines de CubeSats en orbite au-dessus de la Terre.
La petite taille du CubeSat lui permet de se désintégrer dès son entrée dans l’atmosphère et d’éliminer tout risque de collision à la fin de sa vie !

Prêt à en découvrir plus sur la mission ? Décollage dans 3, 2, 1 . . .

Notre Mission, ARAGOSAT-1

Les CubeSats sont aujourd'hui tirés en orbite basse autour de la Terre (environ 400km d'altitude). Or il y a encore de l'air à cette hauteur !
Tout du moins suffisamment pour générer des frottements atmosphériques et freiner notre CubeSat.

Ces frottements réduisent la vie moyenne des CubeSat à quelques mois avant leur chute et leur désintégration dans l'atmosphère.
Pour allonger la durée de vie de ces petits cubes, des membres d'Ipsa One ont donc développé, en partenariat avec le laboratoire ICARE du CNRS Orléans,
un propulseur miniature pour CubeSat. Avec cette idée innovante, nous comptons allonger la durée de vie d'ARAGOSAT-1 à au moins 2 ans !

Vous voulez savoir comment on conçoit un nano-satellite ? Découvrez les pôles d'Ipsa One !

Nos partenaires & distinctions

L’association Ipsa One est soutenue par des enseignants-chercheurs de l'IPSA


M. Vincent Robert
- Directeur du département Espace Lanceurs Satellites à l’IPSA
Mme. Anica Lekic
- Pilote du Student Lab de l’IPSA, enseignante en physique
M. Joselin Desmars
- Chercheur à l’IMCCE et enseignant en mécanique spatiale et conception de lanceurs à l’IPSA

Désireux de faire découvrir notre projet à tous les publics, Ipsa One a participé à plusieurs concours organisés par des acteurs majeurs de l’industrie spatiale


1er prix du jury lors du concours Coup2Boost de Capgemini le 11 avril 2019

Gagnant du Best Presentation Award délivré par la Royal Aeronautical Society, avril 2018

4ème place lors de la « Take Off project competition » à l’Université de Vienne, 2017

Nous travaillons également en partenariat avec le laboratoire ICARE du CNRS


Ordinateur de bord (OBC)

Les satellites sont des ensembles de systèmes qui utilisent énormément d'outils électroniques et de programmes informatiques.
Pour coordonner tout cela, nous avons besoin d'un cerveau : l'ordinateur de bord. Il s’agit du noyau informatique du CubeSat.
L’OBC permet de gérer l’ensemble des sous-systèmes du satellite. Il représente à la fois une pièce maîtresse mais aussi l’une des plus critique.
Nous savons que 50% des échecs critiques viennent de l’OBC. Étant donné ce risque, nous avons choisi une solution sur étagère.

Le pôle OBC a donc pour mission l’analyse des sous-systèmes informatiques.
Les tâches à exécuter par l'ordinateur sont multiples allant de l’analyse de données à la télécommunication,
en passant par la gestion des modes de fonctionnement du satellite.

Télécommunications

Le pôle Télécommunications a pour mission l’analyse des systèmes de transmissions et des protocoles utilisables.
Puis en parallèle, il doit s'assurer de l’accord des différentes autorités nationales et internationales concernant les fréquences utilisées.

Besoins

Comme pour toute mission spatiale, nous devons nous assurer de maintenir un lien entre le CubeSat et la Terre.
Pour cela, il faut étudier les différentes solutions de télécommunications pour une liaison dont le débit sera suffisant.
Notre CubeSat, du fait des systèmes qu’il embarque, va générer une certaine quantité de données à transmettre aux équipes afin qu’elles y soient analysées.
De plus l’installation d’une caméra dans le CubeSat implique une certaine exigence en termes de débit.
Nous devons également nous occuper de l’envoi de commandes et de la sécurité de ces commandes.

Disponibilité

Pour donner un socle commun à nos étudiants membres de l’association, l’équipe télécommunications se doit de passer l’examen du certificat d’opérateur des services d’amateur classe HAREC.
Ce diplôme, en plus des compétences techniques qu'il certifie, nous permet d’émettre dans les bandes radioamateurs : un droit très utile pour effectuer des tests de transmissions librement.
Dans l’optique de démocratisation de l’espace, nous nous sommes donnés pour mission de mettre ARAGOSAT-1 à la disponibilité des Radioamateurs du monde entier !

Contrôle thermique du satellite

La plupart des équipements électroniques embarqués par le CubeSat sont conçus pour opérer dans une échelle de températures très réduite.
Nous savons aujourd'hui qu'un nombre important de matériaux ne sont pas immunisés au phénomène de distorsion thermique.
C'est pour cela qu'une solution de contrôle thermique du satellite est primordiale.

Le pôle TCS a donc pour mission l'analyse thermique du CubeSat. Ceci étant un procédé en constante évolution.

Propulsion

Le système propulsif d’ARAGOSAT-1 est aussi sa charge utile. En effet, sa mission est de prouver le fonctionnement d’un système propulsif
peu contraignant capable de compenser la trainée atmosphérique des CubeSats.
Pour cela, nous le développons en partenariat avec le laboratoire ICARE du CNRS avec l’équipe propulsion électrique dirigée par M. Stéphane Mazouffre.
Il s’agit d’un propulseur Helicon RF (Radio Frequency) miniature capable d’atteindre l’objectif avec une puissance d’entrée de moins de 15W.
L’avantage de ce système est qu’il est très simple de conception donc fiable. Sa conception et son intégration sont peu coûteuses.

Restez informé de l'évolution du projet

Inscrivez votre adresse e-mail ci-dessous et restez informé des dernières évolutions d'IPSA ONE.

Contactez-nous

Vous désirez en savoir plus sur IPSA ONE ?
N'hésitez pas à nous contacter par mail ou par téléphone.

(+33) 6.01.38.07.20

63 BOULEVARD DE BRANDEBOURG,
94200 Ivry-sur-Seine
France

ipsa-one@ipsa.fr